Histoire des arts, 13/10/10.

Publié le par l1infocom.2010.2011.over-blog.net

 

A la gauche de l'oeuvre, il y a la déesse de la fertilité Arthor et à droite du personnage central, l'individu représente l'une des cités du royaume.

Le style de l'art égyptien se caractérise par son hiératisme. On parle souvent en art d'un style hiératique qui est en quelque sorte solennel, qui possède une certaine majesté, austérité. Cette caractéristique est plus ou moins forte selon les périodes. Très présent dans les périodes ou l'art est proche du sacré. Ce hiératisme est aussi lié au fait que la dépense / le travail d'une sculpture est vouée à être éternisée. La grande fonction de l'art égyptien c'est de conjurer la mort. Une quête de la ressemblance a lieu dans les oeuvres du nouvel empire (1000 ans plus tard) à l'époque de l'art grec. Le hiératisme va peu à peu disparaître au profit d'un art plus naturaliste.

 

hiéros = désigne ce qui est sacré.

 

Oeuvre n°10 : «La victoire à la sandale / ajustant sa sandale » de Phidias, sculpteur de la Grèce classique.

 

histoireart13.jpg

 

Il est née vers - 490 et mort vers – 430, sculpteur du 5è siècle avant JC. Son oeuvre s'appelle « la victoire à la sandale / ajustant sa sandale » ou « Athéna ajustant sa sandale ». Athéna (Nikè) est considérée comme une déesse victorieuse et guerrière. Sculpture qui est un haut relief (adossé à un bloc de pierre) opposé à un rond bosse (sculpture dont on peut faire le tour). Sculpture trouvée sur l'acropole au temple d'Athéna. Cette sculpture est abimée et fait opposition au point de vue égyptien, malgré le fait qu'elle soit plus récente. Statues romaines copiées de l'art grec. La sculpture montre un geste quotidien dans une pose non symétrique avec un corps d'une grande justesse anatomique. Il y a une préoccupation anatomique et matérielle (le drapé) dans l'art de Phidias. On remarque la pratique du drapé mouillé qui est apparu près de la Turquie. Mythe d'Aphrodite qui serait née des vagues de la mer à Chypre. Phidias appartient à la Grèce classique, avant celle-ci il y avait la période de la Grèce archaïque. Korê = femelle et kouros = mâle, sculpture qui faisaient parti d'un véritable commerce durant la période archaïque. Praxitèl, sculpteur du siècle suivant, chez lui les représentations vont encore un peu plus vers le naturel. La période éllénistique, elle essayait d'exprimer le naturel (« aphrodite de Rhodes »).

 

Oeuvre n°11 : « Crucifixion » de Giotto.

 

histoireart14.jpg

 

Peinture qui date du moyen âge sur le thème du christianisme. Oeuvre de Giotto, née en 1267 et mort en 1337. Il était actif aux alentours de l'an 1300. Cette oeuvre est une fresque intitulée « crucifixion » peinte sur la chapelle Scrovegni. Ce peintre a fait plusieurs oeuvres au sujet de Saint François. On peut voir un contraste dans ses oeuvres en comparant la fresque à la peinture de la Madone (la vierge à l'enfant, 1306). Art bysantin = relève le coté sacré des oeuvres grâce aux feuilles d'or qui recouvraient les peintures. On remarque dans sa pratique de la fresque, l'auteur de résiste pas au fait de placer des scènes dans un espace profane. Caractéristique de Giotto : utilisation récurrente de la couleur bleu (pour le ciel généralement) qui était une couleur nouvelle et donc provocante à l'époque. Il a aussi fait des paysages urbains avec une mise en perspective. Croix représentée de manière très réaliste. Giotto marque un pas de plus vers le réel ce qui nous amène à la renaissance. Diminution de l'imprégnation chrétienne à la renaissance et on voit alors les mythologies romaine refaire leur apparition. Réalité sensible et mathématique font leur apparaissent dans cette période.

Byzantin.

Conflit entre iconodules (possible de représenter le divin par des images et c'était recommandé) et iconoclastes qui étaient partisan de la destruction des images déjà faites et de l'assassinat de ceux qui les faisaient. Certains moines peintre ont du alors s'enfuir par la mer en sicile (?) et en Italie continentale. Il amènent alors des écrits de Platon. Renaissance du platonisme, c'est à dire, d'une pensée qui considère qu'une réalité sensible n'était pas la réalité véritable mais l'ombre d'une réalité supérieur (monde intelligible qu'on atteint par la pensée).

 

Oeuvre n°12 : « La flagellation du Christ » de Piero Della Francesca.

 

histoireart15.jpg

 

Peintre Piero Della Francesca dont l'oeuvre s'intitule « la flagellation du christ ». Date de 1450.

née en 1412 et mort en1492. Il s'agit d'un panneau peint à la tempera, technique dominante avant l'invention de la peinture à l'huile, sorte de colle dans laquelle il y a un pigment en suspension. A la même époque est en train de s'inventer en Flandre la peinture à l'huile. Dans ce tableau, nous voyons une autre technique qui deviendra importante plus tard et qui est la perspective artificielle ou géométrique. L'auteur est à la base un mathématicien. Oeuvre qui est située à Florence.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article